Qu’importe Femme ! (Premiers Ecrits -Luc RENDERS)

QU ‘ IMPORTE FEMME  !

 

Qu’importe !
Pourvu que nous te fassions l’Amour,
Pourvu que tu te sentes Frémir,
Pourvu que tu te sentes Femme.

Qu’importe !
Que nous en ayons eu d’autres, nous ne sommes pas des apôtres,
Que nous ayons couché avec elles, chez nous ou à l’hôtel,
Que nous soyons gentils ou méchants, subtils ou arrogants,
Parce que nous sommes opprimés ou câlins,
Tu prends ce qui vient,
Pourvu que nous te fassions l’Amour,
Tant que tu te sens Frémir,
Tant que tu te sens Femme.

Qu’importe !
Que nous t’ayons trahie pour une impie,
Que nous t’ayons jetée à la fin d’une soirée,
Que nous t’ayons quittée sans rite, ni suite,
Pourvu qu’il y en ait un qui te comprend,
Qui te garde, qui te surprend,
Qui te donne de l’Amour,
Qui te fait Frémir,
Qui te rend Femme.

1992

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *